12/01/23 – ORANO au Niger : des millions de tonnes de déchets radioactifs non confinés, une épée de Damoclès pour l’alimentation en eau potable de plus de 100 000 personnes

Orano, via sa filiale Cominak, a exploité une mine et une usine d’extraction d’uranium à Arlit, au Niger, pendant plus de 40 ans. La mine est fermée depuis le 31 mars 2021 et se pose, depuis, la question du réaménagement du site.
Nous révèlons dans la vidéo et le podcast suivants des faits inquiétants sur l’impact actuel et à venir des déchets radioactifs créés par la compagnie minière.

Les boues radioactives (en vidéo)

Près de 20 millions de tonnes de boues radioactives produites par la COMINAK et déversées à même le sol, sont toujours à l’air libre. Les substances radioactives sont dispersées par le vent et augmentent les risques sanitaires pour la population.

>> Regarder la vidéo sur YouTube

La contamination de l’eau (en podcast)

Dans ce podcast dédié à la contamination de l’eau, la CRIIRAD, s’appuyant sur des docu-ments émis par la Cominak, révèle que les déchets radioactifs ont entrainé une contamination des eaux souterraines et, qu’à terme, elle menace les sources d’approvisionnement en eau potable de l’agglomération d’Arlit.

>> Ecouter le podcast : sur Deezersur Spotifysur Google Podcastsur Audible