Lundi 7 mars 2022 – France 5, Vert de rage : l’Uranium de la colère

Le journaliste d’investigation Martin Boudot a mené une enquête sur l’extraction et la conversion de l’uranium en 2020 et 2021. Le documentaire a été diffusé sur France 5, lundi 7 mars.

Le minerai uranifère doit être traité pour en extraire l’uranium qui alimente les centrales électronucléaires. Ces opérations impliquent des impacts environnementaux très lourds et une pollution durable. Ce documentaire de Martin Boudot, réalisé avec le soutien de la CRIIRAD, dénonce les impacts radiologiques des activités d’extraction et de conversion de l’uranium à travers deux sites : les mines d’uranium exploitées par des filiales d’ORANO à Arlit au Niger, l’usine de conversion d’uranium Orano de Malvesi près de Narbonne en France. Deux dossiers sur lesquels la CRIIRAD interpelle les industriels et les pouvoirs publics et administrations de contrôle depuis plusieurs années.


 

Suite à la diffusion de ce documentaire, Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et directeur du laboratoire de la CRIIRAD est intervenu à plusieurs reprises dans les médias.

Lundi 7 mars 2022, Bruno Chareyron, directeur du laboratoire de la CRIIRAD était l’invité de Christian Moretto, dans l’émission Passerelle sur Radio Occitania.

 

Mercredi 9 mars, Bruno Chareyron, directeur du laboratoire de la CRIIRAD était invité à Paris par France Télévision pour participer à un live twitch, au côté de Martin Boudot. Radioactivité, pollution : quel impact a l’uranium sur l’environnement ? | #Vertderage

Jeudi 10 mars, Bruno Chareyron était cette fois l’invité de RFI, dans l’émission C’est pas du vent avec Martin Boudot. L’occasion de revenir sur la réalisation du documentaire. Mais aussi sur les risques sanitaires liés à l’exposition répétée à la radioactivité et sur les différentes actions menées ces dernières années pour dénoncer ces expositions.