EAU POTABLE ET RADIOACTIVITÉ

 

Contamination de l’eau par le tritium

La CRIIRAD conteste, preuve à l’appui, le seuil de potabilité de l’OMS. Elle appelle tous les citoyennes à refuser la banalisation des pollutions et à vérifier le taux de tritium de l’eau qui sort de leur robinet. C’est facile et gratuit

Lettre ouverte du 11/07/2019 adressée au ministre de la Santé, au ministre de la Transition Écologique et Solidaire et au président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire).

La CRIIRAD demande une révision complète des normes applicables à la contamination radioactive de l’eau potable : il faut mettre fin au régime de faveur dont bénéficient les activités nucléaires et qui leur permet d’exposer la population à des niveaux de risque plus de 100 fois supérieurs au niveau maximum toléré pour les polluants cancérigènes chimiques.