Site de Saint-Pierre (Cantal) :

Ancien site d’extraction et de traitement du minerai d’uranium
Installation de stockage de résidus radioactifs exploité par AREVA

Présentation succincte du site : le gisement uranifère de Saint-Pierre a été exploité de 1958 à 1964, puis de 1975 à 1986. Au total, ont été extraites (selon les sources) de 572 000 à 710 000 tonnes  de minerai d’uranium.

Le minerai a d’abord été traité à l’usine SIMO de Bessines-sur-Gartempe (87), puis sur place quand l’usine d’extraction de l’uranium a été mise en service, en 1977. Elle a fonctionné jusqu’en juin 1985, assurant le traitement de minerai venu de mines de la Creuse (Chaumaillat, La Ribière), de la Corrèze (le Longy, La Porte) et de l’Aveyron (Bertholène). Les opérations de lixiviation ont généré près de 600 000 tonnes de résidus d’extraction. Le site abrite également plus de 2 millions de tonnes de stériles et des stocks de minerai pauvre non exploité. Il relève de la rubrique 1735 de la nomenclature des ICPE.

Les exploitants successifs du site : d’abord la SCUMRA (Société Centrale de l'Uranium et des Minerais et Métaux Radioactif) ; en 1983, Total, actionnaire de la SCUMRA, achète la Compagnie Minière de Dong-Trien (CMDT), propriétaire de l’usine de traitement de Jouac ; en 1986, la SCUMRA cède ses actifs à la CMDT qui devient la société TCMF (Total Compagnie Minière France). En 1993, la COGEMA reprend l’ensemble des activités « uranium » de TOTAL et TCMF devient la SMJ (Société des Mines de Jouac, filiale de la COGEMA). En 2006, la Cogéma devient  AREVA NC qui est l’actuel propriétaire du site et exploitant de l’installation de stockage de résidus radioactifs.  (NB : historique donné sous réserve car la chronologie varie selon les sources).


La CRIIRAD demande la mise en sécurité du site et la sanction des infractions (2016)
Communiqué de Presse du 15 juin 2016
Courrier CRIIRAD du 10 juin 2016 à la Ministre de l’Environnement, de l’Énergie
et de la Mer

Courrier CRIIRAD du 25 mai 2016 à la directrice de la DGPR


Documents de référence :
Arrêté du 23 juin 2015(installations soumises à autorisation au titre des rubriques 1716, 1735 et 2797 de la nomenclature des installations classées)
Arrêté préfectoral du 2 juin 1986
Arrêté préfectoral n°2012-541 du 2 avril 2012
Circulaire du 22 juillet 2009 et courrier annexé de la présidente du Directoire d’AREVA


Travaux de décontamination (2010)
La CRIIRAD dénonce le caractère très insuffisant des travaux entrepris par AREVA pour abaisser l’impact radiologique du site de Saint-Pierre.
Communiqué CRIIRAD du 1 juillet 2010
Note du 18 juin 2010 : recommandations relatives aux travaux de décontamination


Rapport d’expertise CRIIRAD (2006/2007) :
- tome 1 : situation radiologique du milieu aquatique - annexes
- tome 2 : situation radiologique des sols et bilan de l'exposition externe - annexes
- tome 3 : résultats des dépistages et analyses Radon
Synthèse de l'expertise CRIIRAD 2006-2007 (novembre 2007)
Communiqué CRIIRAD du 29 novembre 2007
Dépêche de l'agence Associated Press (AP) du 30 novembre 2007


Radioactivité des sédiments du lac (2004-2005)

  • Note CRIIRAD - (word - pdf)
  • Communiqué de presse du 28 avril 2004 (pdf)
  • Rapport CRIIRAD juillet 2003 / mars 2004 (word- pdf)

Les conséquences de l'exploitation de l'uranium en France