Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité

 

 

Information CRIIRAD - 30/07/2009

 

Le charbon au service du nucléaire au Niger :
La question de l’impact des installations de la SONICHAR

 


La société SONICHAR exploite une mine de charbon au Niger qui alimente une centrale thermique à Tchirozérine. Sa principale fonction est de fournir l’énergie nécessaire à l’exploitation des mines d’Uranium plus au Nord. En avril 2009, la CRIIRAD s’est rendue sur place.
La mine de charbon exploitée par SONICHAR est une carrière à ciel ouvert de 40 m de profondeur environ. Sa production est destinée à la centrale thermique située à 2 kilomètres, afin de produire de l’électricité (2 unités de 18,8 Mégawatts couplées au réseau en 1981 et 1982). Cette centrale sert en premier lieu à alimenter les compagnies SOMAÏR et COMINAK qui exploitent des gisements d’uranium plus au nord (en 2006, 85% de l’électricité a été achetée par ces deux sociétés).

De nombreuses inquiétudes pèsent sur l’impact environnemental et sanitaire de la mine et de l’usine de SONICHAR, notamment l’impact des rejets d’eau d’exhaure(*) et des eaux usées.
La CRIIRAD a donc fait réaliser, sur fonds propres, une analyse physico-chimique des eaux d’exhaure de la mine. Elle a pu montrer que celles-ci sont chargées en métaux et sulfates. La question de leur utilisation en aval du rejet, de leur impact et de leur éventuel traitement doit être posée.
Dans tous les cas, en matière environnementale, des progrès significatifs doivent être accomplis par SONICHAR, d’autant que la mise en production du gisement d’uranium d’IMOURAREN et d’autres projets de même nature vont entrainer une multiplication par 2,5 de la consommation de charbon de la SONICHAR (passant de 160 000 tonnes de charbon par an actuellement à 400 000 tonnes par an en 2011).
Pour plus d’informations sur le contexte de cette mission, les résultats des différentes analyses et les recommandations de la CRIIRAD, vous pouvez télécharger la Note CRIIRAD complète :

La note CRIIRAD sur la mine et la centrale à charbon de SONICHAR (Format PDF)

 


(*) Eau d’exhaure : Eau d’infiltration qui s’accumule dans la mine et doit être régulièrement pompée en dehors pour continuer l’exploitation.

 

Si vous souhaitez soutenir les actions de la CRIIRAD : bulletin d'adhésion



www.criirad.org
Téléchargez Adobe Acrobat Reader pour la lecture des documents PDF.