CENTRALE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA DAIICHI
Catastrophe nucléaire et rejets radioactifs

Suite à la catastrophe de Fukushima le 11 mars 2011, le laboratoire de la CRIIRAD a effectué un suivi spécifique de l’impact des retombées sur le territoire français. La CRIIRAD a pu apporter également un soutien scientifique à des ONG Japonaises, conduire une mission scientifique à Fukushima en mai -juin 2011 et contribuer à la création de laboratoires indépendants (CRMS). Ces actions ont pu être effectuées en partie sur les fonds propres de l’association CRIIRAD grâce au soutien de ses adhérents, et en partie grâce à une subvention de 34 180 Euros votée par le Conseil Régional Rhône-Alpes dans le cadre de la convention pluri-annuelle d’objectifs 2011-2013 signée avec la CRIIRAD (action C1).

Voir la fiche synthétique

Janvier 2014 : Fukushima Daiichi, quelques nouvelles d’une catastrophe toujours en cours (Extrait du TU 61)

19/03/2013 : perte d’alimentation électrique à la centrale de Fukushima Daiichi / une course contre la montre est enclenchée

Fukushima : ouverture de la zone interdite autour de la centrale

C'est une première depuis l'accident nucléaire de Fukushima, la zone interdite autour de la centrale a été réouverte ce dimanche aux résidents des villages les moins irradiés. Pour autant, l'essentiel de ce périmètre de 20 km reste un "no man's land" étroitement surveillé par la police.
Publié le 1/04/2012- Vincent Touraine et Philippe Nibelle

Création de laboratoires indépendants au Japon (historique de la collaboration CRIIRAD-CRMS)

Témoignage de M Wataru Iwata, Directeur du CRMS, à travers un web-documentaire, (déc 2011) : http://annabellelourenco.com/lafissure/

(Cliquer sur Continuer, Accéder à la carte, puis sur Fukushima)

Partenariat CRIIRAD-ONG Japonaises : mise en place de moyens de contrôles radiologiques indépendants.

La CRIIRAD a accueilli du 9 au 12 août 2011 à Valence une délégation du CRMS (Citizen’s Radioactivity Measuring Station) afin de renforcer les liens de coopération mis en place depuis avril 2011 avec M Wataru Iwata (ONG Project 47 et CRMS). La visite a comporté des réunions de travail, formation aux techniques de mesure de radioactivité, réunion publique et conférence de presse.



Quelques unes des interventions médiatisées sont disponibles ci-dessous :


- Sujet de France 3 diffusé le 10 août 2011. Il traite de la formation organisée au laboratoire de la CRIIRAD

Voir la vidéo

Conférence de presse organisée à la CRIIRAD à Valence le 11 août 2011
Intervenants : M Wataru Iwata (CRMS) et Bruno Chareyron (CRIIRAD)


- Interview de Bruno Chareyron sur RCF diffusée le 16/08 (fichier audio - durée : 6:53 minutes)




- Sujets de M Lorrain Sénéchal diffusés sur France Inter, France Info et France Bleu Drôme Ardèche
(fichiers audio - durée : 1:13 et 1:11)





- Sujet de Mme Emilie Nora diffusé sur Europe 1 (fichier audio - durée : 1:17 )


JAPON : Accueil et formation à la CRIIRAD de représentants des associations japonaises CRMS (citizen's radioactivity monitoring station), et Réseau citoyen pour sauver les enfants de Fukushima. 16/08/2011 :
- Intervention de Bruno Chareyron (Responsable du laboratoire) lors de la conférence de presse CRIIRAD du 11/08/2011 (Vidéo Youtube - 13 min)
- Intervention de Wataru Iwata (CRMS) lors de la conférence de presse CRIIRAD du 11/08/2011
(Vidéo Youtube - 18 min)

JAPON : une contamination massive, qui s'étend bien au-delà de 80 km et qui va perdurer. 7/07/2011
English version :

- Extraits de la conférence CRIIRAD du 29 juin 2011, à Lyon : " L'impact des rejets de Fukushima Daiichi en France et au Japon"
Intervention de Bruno Chareyron concernant le volet "JAPON" (durée : 32 min)
Voir la vidéo : "Les Japonais n'ont pas été protégés de la contamination"

 

 

 




Dernières mises à jour sur le site : février 2014: