Site officiel

CRIIRAD
http://www.criirad.org
Commission de Recherche et d'Information Indépendante sur la Radioactivité
 


APPEL A SOLIDARITÉ

 

Le professeur Vassili NESTERENKO, directeur de l'Institut indépendant Belrad, a séjourné en France, du 23 au 29 mars, à l'invitation de la CRIIRAD.

Rappel des principaux rendez-vous qui se sont déroulés lors de sa venue :
- dimanche 24 mars, de 15h00 à 17h30 : débat avec Vassili Nesterenko, et projection d'un des films de Wladimir Tchertkoff sur la situation en Bélarus (à Valence dans la Drôme).
- mardi 26 mars, de 10h00 à 11h00 : conférence de presse au laboratoire de la CRIIRAD. Présentation du partenariat qui associe l'Institut BELRAD et la CRIIRAD : motifs, contenu et objectifs. Bilan de l'appel en faveur des enfants de Valavsk.
- jeudi 28 mars : colloque " les enjeux de la radioprotection ", à Paris, à l'Assemblée nationale, associant le Professeur Nesterenko (Bélarus), le Professeur FERNEX (Suisse), le Professeur FLOR-HENRY (Canada), Amnesty international et la CRIIRAD. Hubert REEVES, adhérent de la CRIIRAD, a lancé un appel pour que la chaîne de solidarité lancée à Valence, dans la Drôme, s'étende à toute la France.


- En 1986, le Pr Nesterenko était directeur de l'Institut de l'énergie nucléaire de l'Académie des Sciences de Minsk. Physicien spécialisé, il s'est immédiatement rendu compte de la gravité de la situation et a demandé l'évacuation de la population dans un rayon de 100 km. Ses mesures et ses nombreux rapports lui ont valu des menaces de mort, d'internement et des accusations infondées. Il a fini par perdre son travail.

- En 1990, il a créé l'Institut indépendant BELRAD qui effectue depuis lors des mesures sur l'environnement et les aliments afin d'informer et de conseiller les familles contraintes de vivre en zones contaminées.

- Depuis 1996, il utilise les anthropogammètres mobiles mis au point par l'Institut d'écologie humaine d'Ukraine pour contrôler le taux de contamination des habitants. Son travail a permis au professeur Youri Bandazhevsky, recteur de l'institut de médecine de Gomel, d'étudier les corrélations entre la détérioration de l'état de santé des enfants (en particulier les cardiopathies) et leur niveau de contamination.

- 2001 - 2002 : Youri Bandazhevsky a été condamné à 8 ans de prison à régime sévère sur la base d'accusations infondées (il aurait accepté des pots de vin de parents d'élèves) et au terme d'un procès qui s'est déroulé en violation de toutes les règles de droit. Vassili Nesterenko doit pour sa part faire face à l'hostilité du ministère de la Santé bélarusse et aux interventions du lobby nucléaire.


Les graves difficultés auxquelles il est confronté et l'importance du drame qui frappe les enfants ont conduit la CRIIRAD à décider de se mobiliser pour leur venir en aide. Actions en leur faveur

 



Opération "170 parrains pour les 170 enfants du village de VALAVSK"
L'état de santé des enfants qui vivent dans les zones contaminés s'aggrave au fil des mois. Faute d'aliments non contaminés, leur organisme accumule le césium radioactif.
Au delà de certains seuils, les lésions (au niveau du cur notamment) deviennent irréversibles. Il est possible d'accélérer l'élimination du césium en faisant consommer aux enfants des additifs alimentaires à base de pectine (4 fois par an en cure de 30 jours). La CRIIRAD va s'employer à trouver le maximum de donateurs pour le financement de ces cures de décontamination.

 

. Présentation du projet "Appel à solidarité en faveur des enfants du Belarus, victimes de la catastrophe de Tchernobyl ;

. Bulletin de participation


Actualités
Si vous souhaitez soutenir les actions de la CRIIRAD : bulletin d'adhésion