Le Trait d'union

N° 22 (Janv./Fév./Mars/Avril/Mai/Juin 2002) - 2 Euros

Quand le lobby nucléaire s'en prend... à ses victimes

Solidarité avec le Bélarus. Agir pour la défense de sources d'information indépendantes au Bélarus. La CRIIRAD a décidé de mobiliser une partie de ses ressources pour soutenir ceux qui travaillent dans les régions contaminées et qui prennent souvent des risques pour aller jusqu'au bout de leurs recherches. Partenariat avec l'institut Belrad. L'institut Belrad (laboratoire de mesure indépendant) constitue une sorte de miracle dans un pays aussi peu démocratique que le Bélarus. Sa création et sa survie doivent beaucoup à la force de caractère de son directeur, le professeur Vassili Nesterenko. Mobilisation pour les enfants victimes de Tchernobyl. Financer des cures de pectine pour accélérer l'élimination du césium radioactif. Actions en faveur du Professeur Bandajevsky. Soutien aux travaux sur la dégradation de l'état de santé des enfants. Pour que ces travaux puissent se poursuivre librement, il est essentiel que celui qui est devenu le symbole des recherches indépendantes soit libéré. Sans cela, pour tous les scientifiques et médecins qui tentent de faire leur travail, cela signifiera que toute publication non conforme sera sanctionnée, lourdement et définitivement. Des structures écrans au service du nucléaire. Comment les industriels du nucléaire infiltrent les structures en charge de la radioprotection et s'emparent des financements publics. Les "mensonges clés" ou comment effacer des mémoires les empreintes de Tchernobyl. Pourquoi diffuser les travaux scientifiques non encore publiés des Professeurs Youri Bandajevsky et V.B. Nesterenko ?