Le Trait d'union

N° 15 (Janv./Fév./Mars 2000) - 2 euros

- Anomalies radiamétriques détectées sur certaines plages du littoral camarguais.
Les expositions mesurées sur certaines plages du littoral camarguais se situent dans la gamme des très faibles doses de rayonnements ionisants mais constituent des risques non négligeables. Ces derniers dépendants de la durée de l'exposition aux rayonnements émis par le sol et des quantités de produits radioactifs incorporées.

- Combat contre l'ajout de radioactivité dans notre environnement et les biens de consommation

Utilisation d'uranium appauvri pour la fabrication d'émaux de couleur jaune ;

Cette pratique constitue une violation des dispositions du décret 66-450 qui stipule qu'est interdite, depuis 1966, l'addition de substances radioactives dans les aliments, les cosmétiques et les produits à usage domestique.

Incorporation de silicate radioactif dans la fabrication de laines de verre de marque ISOVER.

En 1996, la société ISOVER reçoit l'autorisation d'incorporer du silicate radioactif dans la fabrication de ces laines de verre. La CRIIRAD lance alors une campagne d'information et de mobilisation du grand public, campagne reprise par la suite par le mouvement Sortir du nucléaire.

- A Gif-sur-Yvette, une famille vit depuis 36 ans dans une maison contaminée par des déchets radioactifs.

En 1964, un terrain avec construction a été vendu à un particulier sans qu'aucune mise en garde ou réserve n'ait été faite sur la salubrité des sols et de la construction existante. Dix ans plus tard, ces particuliers apprennent que leur terrain a été pollué par les activités de la Société Nouvelle du Radium, entreprise spécialisée dans la fabrication de sources radioactives pour la recherche et la médecine.