Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité

 

Communiqué CRIIRAD - 15 mai 2009

 

Centrale nucléaire du Tricastin : Un drame évité de justesse ?

L’accident est survenu avant-hier, mercredi 13 mai, vers 15h30, dans le bâtiment réacteur de la tranche n°1 de la centrale EDF Tricastin, alors que le réacteur est à l’arrêt dans le cadre de la 3ème visite décennale.


Deux « gueuses » – des pièces métalliques de 2 tonnes chacune utilisées pour des tests de fonctionnement sur le pont de manutention – sont tombées d’une hauteur d’environ 15 mètres.
D’après les informations transmises à la CRIIRAD, un échafaudage situé au-dessous a été écrasé. Une dizaine d’intervenants étaient occupés au montage de cette structure mais, par chance, aucun d’eux n’était présent au moment de l’accident.


On ignore, à ce jour, l’importance des dégâts matériels et leur incidence sur l’arrêt de tranche initialement prévu pour une durée de 79 jours.
Le Premier ministre doit se rendre lundi prochain 18 mai sur le site du Tricastin pour visiter notamment la future usine d’enrichissement Georges Besse II. Compte tenu du nombre de dysfonctionnements (1) survenus depuis un an sur le site, il est indispensable que les conditions de travail, de sécurité et de radioprotection soient inscrites à l’ordre du jour de cette visite.
(1) En particulier, le 7 juillet 2008, sur l’installation SOCATRI, la fuite d’effluents uranifères et, le 8 septembre 2008, sur le site EDF, les barres combustibles coincées lors des opérations de déchargement du réacteur n°2.

Contacts :
- CRIIRAD : 04 75 41 82 50
E-mail : communication@criirad.org


EDF a Confirmé l’événement survenu le 13 mai à la centrale Tricastin. Ils ont publié une brève sur leur site le 14 mai (CF ci-dessous).

COMMUNIQUE EDF :
14/05/2009
Chute de charges lors d’un essai d’un pont de manutention sur l’unité n°1


Jeudi 14 mai 2009 - Depuis le 2 mai, l’unité de production n°1 de la centrale EDF de Tricastin est en arrêt programmé pour effectuer sa visite des dix ans, appelée « visite décennale ».
A cette occasion, de nombreuses opérations de maintenance sont effectuées sur l’ensemble de l’installation, et une partie du combustible est remplacée.
Le déchargement du combustible, de la cuve du réacteur, a été achevé lundi 11 mai. Le combustible est actuellement stocké dans la piscine du « bâtiment combustible ».
Mercredi 13 mai, vers 15 h 30, dans le cadre des interventions programmées durant cet arrêt, un test du pont de manutention situé dans le bâtiment réacteur a été réalisé. Ce test avait pour objet de vérifier le bon fonctionnement de l’appareil à la suite d’une intervention de maintenance.
Pour réaliser l’essai, les intervenants ont accroché deux charges de deux tonnes chacune au chariot du pont. Lors de la manœuvre de manutention, les charges ont glissé du chariot sur un plancher métallique, puis ont chuté dans le local où est entreposé, pour maintenance, le couvercle de la cuve du réacteur. L’une des charges est tombée sur l'outil qui permet de manutentionner ce couvercle, l'autre a chuté sur des chemins de câbles.
Il n'y a pas eu de blessé.
Par mesure de précaution, dès la survenue de l’événement, les chantiers ont été suspendus et les intervenants, près d’une trentaine, ont quitté le bâtiment réacteur.
Des contrôles ont été réalisés immédiatement pour déterminer la cause de la chute des charges, et identifier et analyser les éventuelles dégradations. Quelques câbles et une gaine de ventilation ont subi des dommages, qui sont sans conséquence pour la sûreté du bâtiment réacteur. Les réparations seront effectuées durant l’arrêt.
Ces contrôles ont également permis de montrer que toutes les conditions étaient réunies pour que les intervenants puissent travailler à nouveau en toute sécurité. Ces chantiers ont donc repris mercredi dans la soirée, peu avant 22 h 00.
L’Autorité de sûreté nucléaire a été informée de cet événement qui ne relève pas d’une déclaration d’un événement significatif pour la sûreté.

 
 
 
 

Si vous souhaitez soutenir les actions de la CRIIRAD : bulletin d'adhésion



www.criirad.org
Téléchargez Adobe Acrobat Reader pour la lecture des documents PDF.